Crapulette en goguette

Voyages, humeurs... tout y passe !

26 juin 2008

Crapulette s'est envoyée en l'air !

Facing230adreAprès avoir bien plombé l'ambiance avec mes précédents messages, un peu de légèreté s'impose... Il y a une dizaine de jours, au tout début de mes vacances, je suis allée faire un baptême d'ULM du côté de Coulommiers, c'est-à-dire en pleine campagne. J'avais gagné un coffret Wonderbox Adrénaline l'an dernier au boulot. J'ai eu le choix avec le coffret bien-être et allez savoir pourquoi : j'ai pris adrénaline !

72131082Compte tenu de l'état toujours aussi pitoyable de mes oreilles, j'ai préféré éviter la plongée et tous les sports nautiques. Pour le pilotage, n'ayant pas encore mon permis de conduire, la question ne s'est même pas posée... Restait donc à explorer la voie des airs. Saut à l'élastique : non merci ! Beaucoup de choses en province et trois choix en région parisienne : vol de 15 mn dans un tout petit coucou, 6 mn en hélico (on a le temps d'en profiter en si peu de temps ?) ou alors un vol de 20 minutes en ULM. Le choix de l'ULM s'est donc imposé à moi comme une évidence.

chamallowJe me suis donc rendue à l'aérodrome de Coulommiers escortée de Crapaud pour faire un vol en ULM pendulaire avec un vieux de la vieille qui pilote son engin comme on pourrait prendre le métro. C'est engoncée dans un pull, un blouson de ski et un coupe-vent que je me cale derrière lui, simplement attachée par une petite sangle autour de la taille. J'enfile mes gros gants et je me demande si mon déguisement de Bibendum Chamallow est bien utile par cette belle journée.

70000500Le pilote démarre et se rend non pas sur la piste mais en plein champ. Il me demande si tout va bien grâce au petit micro qui est dans mon casque et je le rassure en lui disant que je n'ai pas le vertige. C'est probablement pour ça qu'il m'a sorti le grand jeu. Démarrage en trombe et décollage très rapide... je ne vois déjà presque plus l'aérodrome ! Je regarde l'altimètre : nous sommes à 2725 mètres et il fait froid ! Le vent me rentre dans le nez et me fait friser les cils (si si !), je me sens légère comme une bulle de savon ou bien lourde comme si j'étais lestée avec du plomb... tout dépend de notre position face au vent. j'ai parfois du mal à simplement tourner la tête... Nous volons au dessus d'un terrain de golf et après de multiples virages, nous filons droit sur le sol ! Moi qui déteste Space Mountain, je ris aux éclats tellement j'adore cette sensation ! Le pilote me fait le coup plusieurs fois, rase le sol et redécolle, vole si haut qu'on a l'impression de faire du sur place... L'atterrissage se fait tout en douceur, à peine une légère secousse mais par contre, c'est mon estomac qui se sent mal... Je n'ai pas eu du tout mal au coeur en vol mais la descente a été si rapide que mes oreilles bourdonnent, mes jambes tremblent et je suis au bord de la nausée... Un peu comme après la Tour de la Terreur finalement !

Posté par thelma à 15:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire