Crapulette en goguette

Voyages, humeurs... tout y passe !

29 juin 2008

Apocalypse perso : J + 9

Et voilà... la vie a repris son cours... Crapaud et moi avons décidé de continuer à vivre ensemble, en se parlant (ça changera), et en faisant des efforts des deux côtés. Disons qu'on est "à l'essai" ! Je reste avec mes blessures, qui cicatriseront forcément mais qui me laisseront toujours une trace, j'en ai peur... Je n'ai presque plus d'interrogations, j'ai obtenu beaucoup de réponses mais le pourquoi du comment du début de cette histoire m'échappe encore un peu... J'ai parfois l'impression que c'est irréel et qu'il n'a pas pu se passer ça... Pas nous, pas notre couple...

Je retrouve presque mon Crapaud des premiers jours, celui qui voulait vraiment me séduire, me faire rire, à ceci près que je vois parfois passer un voile de tristesse au fond de ses yeux. Mon entourage se demande comment je peux surmonter tout ça mais et Crapaud ? Comment pourra-t'il se pardonner ? Je vais mettre du temps à lui refaire confiance mais je pense que lui aussi va mettre du temps à croire en lui-même et à se refaire confiance. Je sais qu'il a besoin de se reconstruire et de vider son sac pour tout mettre à plat. On a déjà commencé... Il aura malheureusement fallu cette terrible situation pour qu'il sache que ses principaux points d'ancrage sont notre fils et moi. Il pourra toujours compter sur moi pour que je le soutienne et s'il y a bien quelqu'un à qui il peut tout dire : c'est moi !

On était sans doute partis du mauvais pied... on se racontait le superficiel mais jamais nos vrais problèmes. A partir de maintenant, on essaye de tourner la longue page "pétasse" pour se concentrer sur nous. On s'aime assez pour supporter nos défauts et nos erreurs, si énormes soient elles ! A côté de moi, j'aperçois la valise que je lui ai préparé pour le renvoyer chez ses parents. Je crois que maintenant, on peut la vider et la ranger au fond d'un placard, j'espère pour toujours...

A nos amis qui m'ont soutenu et obligé à sortir, je tiens à dire un grand merci. Merci tout particulièrement à Bilou qui a beaucoup parlé avec Crapaud sans le juger mais en l'écoutant. A nos amis, familles et connaissances, j'espère que vous n'en voudrez pas à Crapaud. Si je peux faire l'effort de tourner la page, vous le pouvez aussi. Il sera toujours le même avec vous, celui qui amuse la galerie et qui montre ses fesses en fin de soirée (un grand classique). Ne me jugez pas non plus, je ne suis ni idiote ni naïve : je suis juste amoureuse et j'ai envie que notre fils grandisse entouré de ses deux parents. Bien sûr, je lâcherai des petites remarques perfides et sarcastiques de temps en temps, je suis comme ça ! Je n'ai pas dit que je pouvais pardonner et oublier en huit jours mais je peux au moins essayer de reconstruire mon couple... Pour tout ce qu'on a vécu ensemble et pour tout ce qui nous reste à découvrir, je suis intimement persuadée que ça en vaut la peine...

Posté par thelma à 17:56 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • Ma puce (toujours eh oui !!!)

    tu es la seule qui puisse evaluer la situation. Tout continuera comme s'il ne s'était rien passé. Si ton crapaud estime devoir en parler, je l'écouterai, mais ne jugerai point. C'est ta vie, celle de Petit Bibou ... et celle de Crapaud . Comme on dit :"ceci ne nous regarde pas" ....
    Laisse parler ton coeur , ça ne peut faire que du bien.
    Ton poupa (py c'est pour notre Bibou national)

    Posté par poupapy, 29 juin 2008 à 21:00
  • les vrais "amis" ne sont pas là pour juger mais pour épauler, soutenir et pardonner
    je vous souhaite de réussir ce challenge du fond du coeur car vous le valez bien !
    bises

    Posté par Telle, 01 juillet 2008 à 10:48
  • Coucou, pour moi cela ne change rien vis-à-vis de crapaud, cela ne me regarde pas, je ne souhaite qu'une chose c'est votre bonheur à tous les trois, je t'avais dit que toi seule pouvais prendre une décision, bisous bisous.

    Posté par Tatie Janine, 01 juillet 2008 à 10:48

Poster un commentaire