Crapulette en goguette

Voyages, humeurs... tout y passe !

21 juillet 2008

Quel menteur ce Charles !

Déjà un mois hier... je me demande parfois si j'ai rêvé ou pas ? Un mois d'efforts communs pour remettre notre couple à flot, un mois de petits restaus, de mots doux, de promesses et de résolutions... Un mois aussi de petites phrases perfides et de larmes... Un mois que Salopa (ça lui va mieux que pétasse) est entrée dans ma vie et qu'elle est ressortie de celle de Crapaud.

C'est bizarre mais j'ai remarqué que suivant mon humeur et mon état d'esprit, je ne vois pas les choses de la même manière. Quand j'étais célibataire, je tombais toujours sur la rediff de Bridget Jones ou sur des histoires de filles seules... Quand j'étais enceinte, rien que des accouchements et des histoires de grossesse... Et maintenant, entre l'Ile de la Tentation, Sex and the City et la petite maison dans la prairie, tout n'est qu'adultère autour de moi ! Ce midi, Caroline Ingalls soupçonnait Charles de la tromper avec une riche veuve. J'ai crié à la télé "dommage qu'il n'ait pas de portable ton mari" ! Mais comme il y a forcément une fin heureuse dans cette série Ô combien mièvre, Charles faisait du travail au black pour offrir de la jolie vaisselle à Caroline... Hey Caro, ouvre les yeux ma grande, il te mène en bateau ton Charles ! De la vaisselle, pfff... qu'elle est naïve la pauvre ! Comme si mon Crapaud m'avait ramené un super service 12 couverts de chez Salopa !

Le Crapaud puisqu'on en parle, est toujours au fond du trou, je me demande même s'il n'a pas commencé à creuser ! Je ne sais pas quoi faire pour qu'il aille mieux, je ne suis même pas sûre que ce soit de mon ressort. Il n'a presque plus envie de jouer à ses jeux vidéo, c'est vous dire s'il va mal... Ses amis du boulot tentent de timides textos pour tater le terrain et je me dis que mes amis sont beaucoup plus solidaires que les siens. Il ne fera pas la démarche d'aller vers les autres alors ce serait bien que ses potes fassent le premier pas. A bon entendeur...

Crapaud n'a pas d'arrêt de complaisance, il n'est vraiment pas en état de supporter une quelconque pression ni de la fatigue supplémentaire. Je pense que l'histoire avec Salopa n'a été que la goutte d'eau pour un homme qui cache trop bien ses émotions, ses humeurs et ses problèmes. Quand nous nous sommes connus, Crapaud était en pleine rupture depuis juste un mois. On s'est lancé à fond dans notre histoire et même si je suis certaine qu'il m'aime vraiment, je crois qu'il aurait peut-être dû vivre un peu seul pour digérer toutes ses années en couple et tourner correctement la page, à son rythme et non au notre. Faire la nouba et rencontrer des Salopas d'un soir pour être ensuite vraiment libre de se réengager. On a vécu ensemble au bout de quinze jours, on a acheté un appart au bout d'un an et demi et notre petit Bibou a pointé son nez un peu plus de deux ans après notre première rencontre... Ca n'assimile pas vite un homme, il leur faut plus de temps qu'aux femmes pour intégrer ce changement de vie ! Mais je pense qu'on est sur la bonne voie. On peut voir la découverte et la fin de cette histoire avec Salopa comme le début de notre nouvelle vie, celle sans nuage et qui durera très très longtemps...

Posté par thelma à 16:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire